Répertoires

Maigrir en 1 semaine athens ensta

This banner text can have markup. Search the history of over billion web pages on the Internet. Books by Language Additional Collections. Pu Estenssoro a réagi avec énergie an défi lancé depuis deux semaines par la Centrale ouvrière bolnrieuue COBqui a donné m ordre de grève générale pour protester contre les mesures économiques décidées en accord avec le Fonds monétaire international : gel des salaires, dévaluation de la monn aie, hausse spectacu- laire des produits de première nécessité.

Juan i Lechin, son patron, avait donné l'exemple.

Chartes Hernu, ministre de la défense, a présenté sa démis- sion au premier ministre, vendredi 20 septembre. Fabius, qui avait reçu M. Hernu à 1 1 heures, a proposé au président de la République, d'accepter cette démission.

Lire page Fabius, et qui a été rendue publique jeudi en début de soirée. Cette lettre, dont M. Parmi elles, M. Lechin et me trentaine de dirigeants syndicaux, qm ont été tons déportés à quelque kilomètres de la capitale. Agé de soixante-dix-sept ans, ; vieux routier de la vie syndicale, - M. Ces donnas sont nombreux et dramatiques. Le mvean de vie moyen est en recul constant. La misère, le dénue- ment, sont une banalité dans ce pays amfin où les masses pay- sannes sont réduites à une exis- tence de 9nrvie.

Mais les ouvriers, les classes moyennes, sont tonebés à leur tour. Les barons du trafic de coeafoe fout la loi face à un Etat apparem- ment impuissant. Sans doute, mais que faire? Aucun gouvernement, militaire ou chB, dé ganebe on de droite, ne peut résoudre cette quadrature dn cercle.

Le monde. Comment admettre, en effet, que. Mitter- rand à M. Innocence, par PhiEppe Boucher. Le violera séisme — 8. Un premier bilan non officiel fait état de trois mille morts dans la capitale. De notre envoyé spécial Mexico. On savait Mexico sujette à des wz comment perdre du poids yoga fréquents.

Il y en avait même eu un, léger, le samedi précédent. Plusieurs minutes plus tard, on dira deux, trois et même quatre, le temps en tout cas.

Puis loin, dans Fau-dclà, très loin- tain du couloir, on entend des cris. Dans le noir, une femme hurle sans arrêt. Pas de panique, ce ne sera pour nous que de la poussière. X gcaa ouxr Plusieurs étagés sdnrempfiés les'uns sur les autres. Comme si cela ne suffisait pas, un incendie éclatera dans les ruines.

Ni pour ceux de Fbôtel Versailles: anéanti. Une centaine de chambres anéanties. Les grands immeubles les plus récents, notamment ceux des ban- ques et de la Compagnie pétro- lière nationale ont été épargnés. Le séisme les a épargnés et les p ü lards ne passeront pas. Au Continental, dans le vaste hall — où fl y a encore de la lumière — des centaines de clients tentent de se remettre de leurs émotions. Lire ta suite page 3.

Fai fait allusion au cours de la conversation au fait Forum regime herbalife 45 ue FApra s'inspirait, au début, u marxisme.

Votre tfiscours est sévère et même tranchant. Elles doi- vent se maintenir. Mais nous devons aussi les améliorer, par exemple, dans le cas des sociétés américaines dont le comporte- ment ici ne nous a pas particuliè- rement été favorable. Nous allons négocier de nouveaux contrats de coopération. Les sociétés en ques- tion ont accepté. Autre exemple: la dette exté- rieure. II convient de rêveur les taux d'intérêts et les exigences du Fonds monétaire international. C'est un thème qui intéresse la défense intégrale et la sécurité nationale des Etats- Unis.

La consommation de drogue détruit les bases de la société américaine. Le Pérou, malheureu- sement, est un pays producteur de coca. Notre campagne nous a permis de porter les coups les plus durs jamais portés en Amérique latine aux trafiquants de drogue. Noos allons continuer. Mais il y a deux points sur lesquels il n'y aura- jamais ambivalence. Lire botox natural en crema suite page 5. Depuis, la situa- tion s'est transformée.

De fait, les processus de déci- sion fout appel à des techniques d'explorations et de soins toujours plus nombreuses et plus perfection- nées. La médecine moderne est ins- trumentale : tout y est dosages, images, chirurgie, irradiation. Cette dualité engendre la contradiction interne et par F. Messieurs les hospitalo-universitaires, réveillez-vons! Avec de tels préjugés, comment s'étonner que le malade redoute l'univers norm a tif de l'hôpital qui écrase sa personnalité et que le médecin de famille le considère comme un laboratoire de la médecine d'organes, citadelle bourrée de machinerie sophistiquée.

Le spé- cialiste hospitalier est - hélas I - trop abrité derrière des rem- parts de toute nature. Le généra- liste des agglomérations petites et moyennes est mêlé à la vie des gens et de la ville.

Il est le seul - ou presque — à visiter F intérieur des maisons. Soignant dans le longue durée. H reste le seul â chercher à appréhender, dans la globalité, les aspects sociaux urbains, professionnels, domestiques, familiaux. Notre universitaire est. Hors de l'hôpital, point de salut. C'est le chat qui se mord la queue. Le carabin ne voit plus les maladies qui seront son lot quotidien.

Il ne rencontre en CHU que des cas dont H ne croisera, dans toute se carrière, que deux à trois obser- vations qu'il confiera à. Messieurs les hospitalo- universitaires. Une collection très élégante réalisée dans les peausseries les plus nobles. Chaque modèle existe en plusieurs largeurs. Us sont dans Fobligation de faire tout sous-traiter par les ser- vices de chirurgie et par les services médico-techniques : laboratoires, radiologie, radiothérapie.

Toute pas- serelle qui donnerait un accès direct à ces services est découragée. Pour- tant l'intérêt de ces passerelles serait indéniable. Lorsque le même malade est dirigé directement vers le service médico- technique compétent, il reste deux heures. La différence des coûts directs et sociaux est considérable. Cette organisation a fait ses preuves dans les centres de lutte contre le cancer.

Le freinage des actes et le désempiissage des lits y sont pratiqués depuis longtemps. Sur- tout. Capital socsd : André Fontaine, et Huben Beuve-Méry.

Administrateur : Bernard Wouts. Rédacteur en chef : Daniel Verncl. Corédacteur en chef: Claude Saks. Etre informé des acquisitions quoti- diennes d a ne chacune des spécialités mxipanfns demande aux spécialistes un effort considérable. Cette donnée est irréversible. Les généralistes, quels que strient Leurs mérites, ne pourraient pas exercer seuls une médeci ne de qualité. Ainsi, forts de leur expérience et de leurs connais- sances, les pédiatres prescrivent menus et hospitalisent moins.

Les études du CERC en témoignent régulièr em ent. Les négociations conventionnelles devraient Tailleurs tenir compte de ce fait et aboutir à une revalorisa- tion de ses revenus. D est sûrement possible, en rendant à l'investigation clinique ses lettres de noblesse, de faire toujours de la très bonne méde- cine.

Parions clair! La prévention du vieillissement est donc une absurdité biologique. La seule connue est de ne pas naître. On peut peut-être évi- ter un vieillissement précoce. De nom b reuses associations de retraités et plusieurs groupes de recherche travaillent en ce sens, dans notre pays.

Ils eu sont à la phase d'étude et évitent tout tapage intempestif par crainte de faire naître de faux espoirs. Tous les protestants auront apprécié ce geste sympathique, de même que le choix du symboteet le soin apporté à la réalisation de cette nouvelle vignette. Ce n'est en effet pas moins de deux cent milte hugue- nots qui durent quitter la France dans les années qui suivirent la révo- cation.

Les seules informations qui parvenaient dés régions en raine émanaient de raiBo- amateurs, Tua télex établi entre Mexico et La Havane par le jômusü et Excehior et par des images transmises par satellite par la chaîne mexicaine Exeq. La vieille ville, notamment la Zona Rosa, fréquentée par de nombreux touristes, a été partico- Bèranetu affectée. A cette braie matinale, la plupart des boréaux étaient encore vides. Beaucoup de victimes ont été surprises I leur domicile, dans leur sommeil ou au moment de leur petit déjeuner.

De nombreuses explosions. Ou était, vendredi matin, à peu près sans nouvelles des antres régions du Mexique dévastées. Vingt-six personnes qui se trouvaient dans la cathédrale de Ciudftd-GazmaB, à l'ouest de Mexico, auraient été tuées. De nombreux édifices refigûeax dans les Etats atteints par le séisme se seraient effondrés.

La ville d'Acapulco, pourtant plus proche de Pêpicentre, aurait été moins touchée. Parmi eux, Roberto. II est en train de payer ta note avec une carte de crédit : rbôteldepuis une heure à peine, est à moitié détruit, mais Je com- merce continue. La destruction, comme tout, a ses limites : pour Roberto, aujourd'hui, par miracle, elles passaient à quelques centimètres de lui, et du bon côté B y a foule, mais le silence règne.

En face, un autre immeuble est écroulé. Dans un parking à l'air libre, les sauveteurs commencent à entre- poser les premiers corps dégagés. La presse, si. Silence pesant Arrive une cellulite wunder de télévision. Elle commence à filmer les corps. U pleure.

Crise de nerfs. Les cameramen arrêtent de filmer. C'est -ici qu'eupeu avant les Jeux -Olympiques, la police tira sur les étudiants, faisant — semble-t-il — plusieurs centaines de morts. Il y avait plusieurs centaines tf appartements, tous suroccupés. Trois heures de raprès-mxdi. D y a huit heures que le drame a eu lieu. A la radio, jeudi tard dans la nuit. Quelques dizaines de minutes seulement après le séisme, fl y avait, devant tous les immeubles détruits que nous avons baby peccaries voir, des pom- piers ou des secouristes de la Croix- Rouge mexicaine.

Pas de désordre, pas d'affolement. Chaque fois que, d'une façade lézardée, menaçait de tomber quelque objet dangereux — verre, métal, pierre, câble électri- que, - quelqu'un avait disposé un périmètre de sécurité à l'aide de bar- rières de fortune.

Et puis la vie reprend. La semaine avait pourtant bien commencé. Trois heures durant, plus de cinquante mille hommes avaient participé au défilé militaire de la fête nationale.

On avait remarqué, au cours de cette parade ensoleillée, que les plus applaudis - acclamés même - avaient été les pompiers de Mexico. Acclamation prémonitoire? Jeudi, sur le paseo de la Reforma, sous le même soleil, brillaient encore les banderoles scintillantes de la fête nationale : vert, blanc, rouge. Place des Trots-Cultures, au pied d'un immeuble effondré, au milieu des objets réchappes du désastre et stockés sur le trottoir par les sauve- teurs, 3 y avait, parmi les livres, les vêtements, les meubles, un petit dra- peau mexicain acheté dimanche sans doute sur le parcours du défilé.

De àprès de trente trem- blements de tare ont dépassé la magnitude 7, mais sans être très meurtriers. La subduction est le phéno- mène qui fait qu'une plaque plonge et disparaît sous sa voisine. Dans le fossé et sous la région côtière, la plaque des Cocos amorce sa plongée : les tremblements de terre y sont donc superficiels - c'est-à-dire que leur foyer est à mains de 70 kflomètres de profon- deur - et donc des plus redoutables.

Des mil- liers d'appartements ont été éva- cués. L'échelle' de Rïch- tsr suit une progression logarith- mique. Bbère une énergie trente fois plus grande qu'un tremblement de terre de magnitude 6. C'est pourquoi te sismologue Hîro Kana- mori travaillant en Caftfomie a mis au point, H y a quelques an- nées, uno aube méthode de cal- cul destinée à mesurer les très fortes magnitudes.

Maigrir en 1 semaine athens ensta

En fait, f échelle de Kanamori a rarement. Mais rien n'empêche. En moyenne, il se prodût quel- que trois cent mâle tremblements de terre par an. Mais, heureuse- ment, plus les séismes sont vio- lents plus ils sont rares. Si bien que la très grande majorité des tremblements de terre ont une magnitude inférieure à 2 ou 3, et ne sont même pas ressentis: seuls les sismographes sensibles et proches les détectent.

A partir de la magnitude 5, ou. Ce fut, par exemple, le cas h Agadir où, te 29 février En moyenne, y se produit cha- que année cent cinquante Séismes de magnitude comprise entre 6 et 6. Mais B s'agit là de moyennes. EnM se produisit six tremblements de terre dont celui de San- Francisco de magnitude égale ou supérieure à 8.

En revanche, au- cun séisme de cette magnitude ne s'est produit anen et en En outre. H ne faut pas confon- dre la magnitude et l'intensité. Comme nous l'avons dit, la ma- gnitude mesure l'énergie libérée au foyer : H y a donc une magni- tude par séisme.

Bien évidemment, à profondeur égale du foyer, plus la magnitude est grande, plus l'aire affectée par le séisme est vaste, et plus les in- tensités sont élevées. Dix- aapt, dix-huit, dix-neuf millions d'habitants? On ne sait pas.

Impossible de freiner cet exode qui gonfle les bidonvilles de la périphérie. Mexico avait huit millions d'habitants en Une pro- gression foudroyante. Trois millions aujourd'hui: c'est le record du monde de te crois- sance urbaine. Une folie, un désastre, un amoncellement de masures, d' immeubles en dur. La vüle déborda de toutes parts, mais elle est coincée dans sa vallée, à 2 20 0 mètres d'alti- tude.

Il n'y a plus d'issue. Et les vents sont rares. Plusieurs dizaines de militera d'entreprises industrielles, surtout dans les quartiers du nord-ouest, trois millions de véhicules qui encom- brent les avenues, des déchets chimiques excessifs: quand on arrive en avion au-dessus de la métropole, même par beau temps, on est stupéfait de découvrir cette coupole noirâtre de pollution qui recouvre une large partie de la rite.

L'horreur, mais aussi la beauté. La nuit, te grande cité est un océan de lumières scintil- lantes. Le vieux centre colonial autour de Zocalo et de la cathé- drale est un joyau. Les collines de Chaputtepec sont le Neutliy verdoyant et luxueux de la capi- tale. Les quartiers du centre commercial, le long de l'avenue de la Reforma, n'ont rien à envier aux plus modernes cités améri- caines : gratte-ciel, buildings de verre et d'acier, hôtels de luxe, frondaisons.

La Zona rosa la zone roseoù se trouve la chan- cellerie française, rue du Havre, est un petit Saint-Germain- des-Prés. On en recense une soixantaine en France et une qua- rantaine en RFA dans les domaines les plus divers. Contrairement à ce que certaines informations anti ride homme sport gmv pu faire croire fie Monde du 7 septembre.

Les Nations unies, dèsont insisté pour que les deux pays trouvent une solution à la qaestiou de la souverai- neté par la négociation diplomati- que. Depuis, le seul contact direct entre Britanniques et Argentins eut lieu à Berne, en juillet Les premiers proposèrent que les conver- sations portent sur le rétablissement progressif de leurs relations com- merciales, consulaires et diplomati- ques, tandis que la partie argentine proposait de considérer également la question de la souveraineté.

Philippe Clément, qui avait salué M. L'artisan de ce rétablissement de l'économie, le ministre des finances. La question reste posée : la Grande-Bretagne est disposée à parler de tout sauf de la souverai- neté, r Argentine est disposée à par- ler de tout sans exclure la question de la souveraineté.

Le ministre argentin des relations extérieures, M. De Taris de certains Britanniques, les habitants des Des ne peuvent avoir un droit de veto sur les décisions souveraines du Parle- ment.

N cil Kînnock. Pour les Argentées, ce sort les HesMaMuss. Juan Sourrouilie, a fait à ce sujet tin. Des projets, importants sont un exposé remarqué sur les pto- cependant en discussion dans le blêmes de son pays. Le extérieur atteint près de 50 milliards bilan des affaires est encore mince, de dollars, suscite une attitude pru- mais las retrouvailles sont mcontes- dente chez les industriels.

Laurent Fabius. Mai Van Hanh. Le porte-parole a af- firmé que le premier ministre ja- ponais, M. Bs ont ajouté que les séparatistes ta- mouls, qui contrôlaient cette zone depuis plusieurs mois, en ont été délogés et que cinquante-cinq des personnes arrêtées ont été empri- sonnées pour subir un interroga- toire.

Nguyen Huu Tbo, a annoncé march la presse vietnamienne. Li Shicbun, coïncide avec un regain de tension politi- que et militaire entre la Chine ea le Vietnam. Le poste était vacant depuis près de quatre mois, le précédent ambassadeur ' ayant regagné Pékin en mai dernier pour. MRtetr :-t il. Ht haussent et baissait leurs taux, dlntérët.

Et noos ne voûtons pas fermer lis lignes de crédits. Notre position est réa- liste. Ceux qui préconisent 1e refus total de paie- ment de la dette ont une attitude infantileirréaliste et extrémiste. Nous avons une position très claire, La libre détermination et la souveraineté des peuples doivent être respectées. Nos conceptions nous contraignent aussi à soutenir k libre développement des farces politiques du Nicaragua.

Mais on ne peut pas exiger tout, et tout de suite. Réclamer les rituels démocratiques auxquels sont habi- tués ceux qui, canine nous, étùdkàt la démocratie en théorie. Cette encornent contribuer à aggraver encore tes conflits et. Cantibes sont des zones diufhtence privilé- giées. Mais ctest un arbre qui leur cache la forêt, tant ils restent imprégnés des théories des armées 50, de te menace cubaine, etc.

Voilà te vrai carâelêtepour ks Etats-Ums, et dans très peu de temps.

Regime dissocie 1 semaine xls

Je sais pemmdé que si Ton continue e mm èn e même les gouvernements les plus conserva- teurs et les plus autoritaires devien- dront hostiles aux Etats-Unis. Mais il y a beaucoup de prudence est de modération du côté des p ri nc ipa ux organismes in t ern ationaux. La banque privée aussi a réagi avec prudence. VoIcJcer, qui représente une institution offîcieue. EL pour fessentiel, nous rembourseroès tes crédits qui impliquent du déve- loppement et -aoa- pas pour un car- rousel fteaucfer.

Cuba, à un certain moment historique, a représenté une rupture très importante. Nous, au Pérou, nous avons un vrai problème avec le Fonds monétaire international et a veclea banques américaines. Notre destin dépend vraiment de ce que nous disons, et notre comportement implique des risques bien réels. A fond. Je fl regime faciles wow veux pas me laisser gagner par la rhétori- que, ni tomber dans le code vicieux de l'espoir et attendre que les lende- mains se mettrait à chanter.

Certains discal que seule Fanion de tous tes pays endettés permettra une solu- tion, et - Os no. Le Pérou est k seul pays qui ait fixé des limites au rembourse- ment de sa dette. On entend beaucoup de déclarations très, jolies et très lyriques. Mais 3s co ntinu ent tous à acheter des armes. Nous verrons bien ce que permet k contrat, en accord avec la partie concernée. Nous voulons donner la priorité aux ressources en faveur du développe- ment. Ça, c'est positif. Vous doutiez rhapreasfou de courir contre b I!

Le Pérou a plusieurs siè- cles de vte coloniale et cent soixante ans de vie républicaine. Il faut faire quelque chose, et vite. Mais 3 y a une petite diffé- rence. Le général Vdasoow per- sonne ne Fa élu. Etre autonome ne signi- fie pas être intouchable. Sur vingt- deux imite prisonniers qui croupis- sent dans nos prisons, seulement sept mille ont été condamnés.

Le Pérou ne peut pas et ne doit pas être une plantation de drogue. Le terrorisme est un doit de droit commua. Personne avec un pistolet à la main ne peut se prétendre le maître de nûEioire. Quand com mencer ez-vous? Notre Etat est démocratique et nationaliste. Nous voulais amener dans ccs régions les services de T Etat, b santé, l'éducation, les crédits qui font cruellement défaut.

Antre chose est de laisser le champ libre aux exaltés, aux aventuriers de te politique qui sont sur place. On peut être révolutionnaire, mais pas imbécile. Mais je ne veux pas et ne peux pas non plus exclure la possibilité de convaincre ceux qui soit dans Teneur. De notre correspondant Jérusalem.

Shamir, ministre des af- faires étrangères, veut suivre la procédure en trois étapes prévue par tes accords de Camp David : négociation, conciliation, arbi- trage. La négociation ayant échoué, souligne M, Shamir, il faut soumettre le conflit à un conciliateur ayant la confiance du Caire et de Jérusalem.

Ces dernières semaines, le président Moubarak a fait une concession qui. Pérès de vaincre les réticences du Likoud. En cas d'échec du médiateur après un délai raisonnable — entre six semaines et quelques mois, - le différend serait automatiquement l'objet d'un arbitrage. Cette for- mulé de compromis, qui permet à chacun de sauver le face, a les faveurs de Washington.

Shamir lors d'une réunion du cabinet restreint. Har- celés par M. Sharon, trop heu- reux de jouer la mouche du co- che. L'impasse une fois de plus. Pérès et Moubarak. Doivent-ils s'en monrrer surpris? Après tout. Pérès souhaite une rapide normalisation des relations avec Le Caire, condition selon lui d'une relance du processus de paix dans la région.

On conçoit donc son impatience. Pourtant, il ne semble pas encore prêt à sui- vre ceux de ses ministres qui. Weizman, Un conseil- lent la rupture de l'union natio- nale.

Divorcer pour Taba? Les travaillistes n'y ont sans doute pas intérêt, du moins pour l'ins- tant- Tout en déclarant vouloir faire son possible pour honorer l'union jusqu'en octobreM. Pérès a néanmoins pour la première fois déclaré qu'il se sen- tirait délié de tout engagement si le Likoud s'obstinait à force de mauvaise volonté à ne pas rem- plir sa part du contrat. Le comité de sécurité de Tripoli, qui regroupe les représentants de toutes les parties ainsi que des offi- ciers syriens, s'était pourtant réuni jeudi au complet, pour la première fois depuis le déclenchement des hostilités.

Le chiffre des victimes dans les rangs des éléments armés pour h seule nuit de mercredi à jeudi, théâ- tre de combats rapprochés ininter- rompus, est estimé â 25 morts et 30 blesses. Depuis dimanche soir. I attentais contre les ambassades de France et des Etats-Unis. Ce message, dont le pasteur avait, dès la veille, fait connaître par télé- phone la teneur à M.

Les ravisseurs ont, en ce sens, su parfaitement bien jouer. Quant A M. Il semble de fait que tes tractations de coulisse soient in- tenses. L'appareil était reparti le mercredi avec aa pian de rai à destination de Mobga, en Espagne. Toutefois, selon la messe israélienne, U aurait par la suite rangé d'itinéraire et se serait dirigé vers Nai- robi. Le aims tr t israélien des j affaires étrangères, M. Roland Dumas, a entamé jeudi 19 septembre, une brève visite d'information au Magh- reb dont les divisions persistantes sont actuellement dominées par ta crise qu'ont suscitée les expulsions de travailleurs tunisiens de Libye.

Arrivé lard dans la soirée à Tunis, le ministre devait s'entretenir ce ven- dredi avec le président Bourguiba, le premier ministre, M. Mohamed Mzali, et le chef de la diplomatie tunisienne, M. Beji Caid Essebsi, avant de se rendre dans l'après-midi au Maroc.

Il complétera ces contacts avec les dirigeants maghré- bins en rencontrant le 26 septembre à New-York le ministre algérien des affaires étrangères. Pour les Tunisiens, fermement décidés â ces- ser tout rapport de coopération avec 1a Libye te Monde du 6 septem- bre. Encore exigent-ils, pour que débutent les conversations au niveau des experts, que cessent les expulsions afin que le rapatriement de b colonie tuni- sienne restant en Libye 1 se fasse dans des conditions normales.

Des émeutes sporadiques ont éclaté jeudi eu Afrique du Sud et des arrestations mit été opérées dans. L'affaire avait suscité une émotion considérable dans la ré- gion et la saUs du tribunal ne pouvait pas contenir la fouie de Noirs venus assister au prononcé du verdict.

Plusieurs centaines de morts tans les combats entre l'aimée et les maquisards De notre envoyé spécial Kampala. Ds ont atta- qué par surprise la semaine dernière à Kawanda, 2 1 1 kilomètres seule- ment de la capitale, une unité gou- vernementale, qui a perdu, selon des sources dignes de foi, entre cin- quante et cent hommes et trois offi- ciers.

Des civils auraient trouvé la mort lots de oet engagement. Les maquisards continuent de recru- ter -des hommes dans b région de Fart-Fortal, à proximité de b fron- tière zaïroise et dans les camps de réfugiés. Au Cameroun. La vio-tinte faisait une excursion en bateau : sur les lac du barrage de Lagdo, daw b région dé Garéia, quand des ' soldats se trouvant sur b berge ont ouvert b feu sans sommation pour.

Celenk, qui est au nombre des ac- cusés absents du procès de Rome comme Oral Celik, toujours en fuiteet qui, selon Agça, serait le commanditaire de cet attentat, avait été retenu pendant plusieurs années en Bulgarie avant d'être renvoyé en Turquie par les autorités de Sofia en juillet dernier.

A son arrivée à Istanbul, Celenk fut arrêté et incarcéré en raison dé diverses activités illégales aux- quelles il se serait auparavant livré. Selon Pacte d'accusation, Celenk et ses associés se soit lancés, endans te très lucratif trafic in- ternational de stupéfiants mor- phine base, héroïne.

Le procureur militaire estime que Co- ienk a bénéficié dans cette affaire du soutien logis tique de la célèbre firme bulgare Kwtex, spécialisée dans la vente d'armes et de muni' lions. Cette firme, toujours selon le procureur, joua un grand rôle dans les efforts de déstabilisation de ia Turquie.

La liste est longue des associés de Celenk qui avaient, créé des firmes- paravent afin de dissimuler leurs ac- tivités illégales. Le procureur a surtout souligné que, selon les divers témoignages re- cueillis auprès de personnes proches des extrémistes nationalistes turcs, Celenk et ses deux amis turcs, Se- lami Gurtas et Bekir Gurtas, au- raient bel et bien promis 3 million s de deutsebemarks à Agça en contre- partie de Patientât contre le pape. II a aussi indiqué que la plupart de ses clients utilisaient des camions de transport internationaux pour revendre ces armes ailleurs.

La deuxième audience a été re- portée à la mi-octobre. Le tribunal a décidé de demander aux autorités italiennes de lui communiquer les résultats de leur propre enquête sur les activités de Celenk en Europe. Ce dentier a déclaré avoir recueilli les confidences de deux partici- pants turcs au complot : Oral Celik et r extrémiste de gauche Sedat Kadem.

Selon Yalcm Oz- bey, les Bulgares avaient connaissance de la conspiration mais ae la soutenaient pas. De notre correspondant Rome. Alors Je le jure. Le Turc Yaicin Ozbey. Ali Agça, fauteur des ooups de feu qui ont grièvement blessé 1e pape, est là dans sa cage, étroite- ment surveillé par deux policiers.

Ce sont ses déclarations commencées en mai Les quatre autres accusés, deux hauts fonctionnaires bulgares et deux mafieux turcs, vivent tran- quillement à Sofia, à Istanbul ou au- teurs. Son témoignage est de seconde main. Pourquoi a- t-ü accepté aujourd'hui de venir té- moigner? Mais te principal suspect. Antonov, avec sa mauvaise santé attestée et sa vue basse, a bien du mal à seulement faire figure de simple comparse.

Reçu, jeudi 19 septembre, en grande pompe par le chef du Parti commu- niste est-allemand, M. Willi Stoph, le 19 marsà Erfurt. Cette pre- mière rencontre entre tes chefs de gouvernement des deux Etats alle- mands depuis la guerre avait été l'un des premiers résultats concrets de J'OstpoUtik de M. Brandt Sa visite actuelle en RDA s'ins- crit dans 1a logique des contacts noués par le SPD, depuis la crise des mérites, avec le Parti communiste est-allemand et avec ceux des autres pays de l'Est, y compris l'Union soviétique.

Eu mai dernier, le prési- dent du SPD avait été reçu pendant cinq heures par le numéro un soviéti- que, M. Pour M. Honecker - qui avait dû renoncer en septembre WüJy Brandt sont également un signal au gouvernement de Bonn. Les entretiens de MM. Hone- cker et Brandt, qui était accompa- gné de MM. Ils ont essen- tiellement porté sur 1a manière de reprendre un dialogue constructif entre les deux blocs et de faire pro- gresser les relations imerallemandes. Se félicitant des efforts accomplis par le SPD en faveur de la détente et du désarmement, il a mis solen- nellement en garde contre le projet de défense spatiale du président Reagan et une participation de te RFA à ce projet.

D a souligné que, tout en restant membres de leurs alliances respec- tives, les deux Allemagrtes pou- vaient apporter leur contribution au passage progressif de la confronta- tion à la coopération en matière de sécurité. Christos Ro- kofy llos. Et cela pour des peines d'emprisonne- ment ne dépassant dans aucun cas les dix-huit mois. Ce qui en France est prévu par différents textes répressifs a été sti- pulé dans l'article 82 précité de te partie générale du code pénal grec daté de et avec, bien en- tendu, tes restrictions décrites ci- dessus.

Volvo, Bell Canada. Pour François Mitter- rand a fait parvenir i M. I nt olénfa to ignorance M. Cette première référence à la déclaration faite par ML Fabius le 27 août sonne comme un premier a verti s se ment. Mitterrand, dans sa lettre, continue son rappel des faits, en reprenant les termes mêmes de la déclaration de M. Vous en avez chargé M. Le moment est venu de procé- Tricot eue désignaient une compé- tence administrative éprouvée et une da sans délai aux changements de personnes et.

Le rapport consécutif à cote enquête a été personnes et. Vous voudrez bien prendre les mesures utiles à cet effet. Tf-T'ii- 5 ans à la tête de la ËmwmX. Wm mVA. Le premier ministre passe environ trois quarts d'heure avec ses invités avant de regagner son bureau. Quelles décisions MM.

Mitterrand et Fabius p re n n en t-ils. On Figoore. Au conseil des ministres, mer- credi marin, le président de la Répu- blique avait souligné le caractère intolérable de l'ignorance dans laquelle était tenu le pouvoir, plus de deux mois après les faits.

Hernu avait dû essuyer, ensuite, un réquisitoire de M. Pierre Jase, dont le ton évoquait, pour plusieurs participants, le style d'un Robes- pierre. Herzm après l ' interview. Le premier ministre travaille tard dans la soirée. Pour le pr em i e r ministre, 3 n'était que temps de prendre cette décision. Octobre :-ta gouverne- ment eocrafistê de Guy Moifet ac- cepte tF être placé devant ta fait' eceornpii. Ben Befto. Octobre : le pré si dan t de la 'République, ta gé- néral de Gaulle, limoge des cflri- geents du Service de documenta- tion extérieure et de 1 contre-espionnage fia DGSE de répoqué impliqués dans ta dispa- rition.

Sept e mbre : M. François Mttarrend, constatant qu'y n'a pas réussi à obtenir tas informa- tions nécessaires des services compétents sur l'affaire du. Qui tait. Cette emprise cSrecre est un e aun éàdoubte t ran c han t : etta est esnsée mieux assurer le contrôle sur des services turbu- ênrè mata, err même- temps, eHe place ta mnastra en première Qu'itarne fassent rien, er.

Laboeté, qui avait atteint la Bmita d'Agé da son rang. La politique, quoi qu'ait paru démontrer ta vie de M.

Mitter- rand, est un art tout de vitesse. Comme il est peu vraisemblable qu'un juge ait i dre, aujourd'hui, qu savait et qui ne savait pas, qui ordonna et qu fut mis devant ta fait accompfi, c'est à rfûstorian. Tout comme était, en son temps, secon- daire ta valeur des diamants qu'avait remis Botamsa à M.

Giscard cFEstetng. Las années ayant passé, fl est clesr que les atermoie- ments, pour ne pee dire plus, de l'ancien pré- sident lui furent plus fatale que le cadeau hé- même.

Ce qui reviendrait à devoir choisir entra la peste et le choléra -ï entra Tidée mcongrue et la désobéis sa nce au pouyoirdvfl. En ce sens, cette histoire de Greenpeace finira par re ss e mb ler à cefie des diamants de GtacanL Bien plus, en tout cas, qu'au Water- gate de M. Richard Nixon. Richard Nixon était animé par des fins de stricte politique intérieure. Mitterrand n'avait rien de tel à attendre de F opération Greenpeace.

C'est en quai, réussi ou raté — et en Feupèce N ON sans raison, l'opinion constata qu'il y a un pouvoir, dont M. Mitter- rand est le maître et ta ré fé re nc eet. A subir, aussi. Même ta démission ctaM. Hernu, outre qu'efle aura eu' ; fieu per définition trop tard, n'interrompra 'rien des rumeurs et des accusations. Soit quTs. M n Geor- ÿna Dufoix ne pouvmt espérer convaincre qui. On pressent comme des y- eâuvsrquî-peut Par F effet dé la'rivafité des ambitions, dont tes revers du moment -A accroissent.

Quelque allocution qui soit prononcée ' sur l'unité de ta nation gauloise. Capendanrque M. Quitte pour ces derniers à faire montre' un peu tôt quTta sont- indépendants. Mitterrand a adressée è M. Hemu, mieux -vaut encore ae taire. I Faut-il que les gâtons et tes ctaquaments de râlons aient changé - ou révéle. Mit- terrand résumai t, déjà il va quel- ques jouis, la paritian du ministre de la défense. Un ordre qui, avalt-ü assuré à M. En toute logique, la nouvelle de l'attentat contre le Rainbow-Warrior.

Ses agents sont-ils innocents? Autant de questions qu'il aurait dé se poser. A P évidence donc, M. H s'entête an point de pro- voquer k courroux de M.

En s'enfermant dans la version donnée par les militaires, le ministre de la défense a en- traîné le gouvernement dans une spirale du mensonge. Résul- tat : ce rapport dû à M. Plus de deux mois ont aujourd'hui passé. Conclusion : M. Hernu a trop fait confiance à là hante hiérarchie de son ministère et fi a eu tort de persister. Hernn est donc largement res- ponsable du piège dans lequel s'est progressivement enfermé le pou- voir : par son incapacité à obtenir te vérité de ses services ou.

Mitterrand, sans doute au nom de liens d'amitié et de fidélité anciens, n'a-t-il pas laissé jouer trop seul son ministre de 1a défense? Dana le strict sens du terme, le juge néo-zélandais est incompétent pour juger des effets d'un acte commis par l'Etat français sur le territoire de la Nouvelle- Zélande. Seul est compétent un tribunal de droit international public. McLeod était membre d'une force expéditionnaire aimée canadienne.

Ce raid de représailles était une opération militaire. McLeod avait été pendant toute ta durée de l'opération sous l'autorité mili- taire.

Il eut l'imprudence, ayant bu, de se vanter de son exploit, ce qui lui valut d'être arrêté et 8 comparut devant te tribunal de cette ville pour meurtre.

A cette épo- que, le Canada dépendait du Royaume-Uni Le Foreign Office envoya une note par la voie diplomatique au département d'Etat, lequel département intervint pour mie le tribunal se dessaisisse du procès. Tant et si bien qu'à ma cormatssance if n'y e jamais eu d'affaire en sans contraire. H suffit donc que l'Etat français assume sa responsabilité dans cette affaire et le reconnaisse par ta voie ciplomatique pour que tes deux citoyens français actusKament détenus en Nouvelle-Zélande soient sauvés Il serait intéressant de voir si une telle demande sera faite par la vote officielle Car l'argument qui consiste à fine que les agents sont aUés au-delà de la mission dont ils avaient été investis est tout simplement irrecevable en droit international public.

Ce serait trop facile MiddleTcnipk Certes, mais M. Hernu est le pre- mier maillon de la chaîne, celui qui permet cette dangereuse spirale où un mensonge risque d'en entraîner un autre. Personne ne voulait savoir, et l'on sait aujourd'hui que notre version de l'opération recoupe la réalité de plus près que les démentis officiels. On en est là. Tous ne peuvent-ils pas être accusés, par la justice néo- zélandaise, de complicité de meurtre et, pour certains, de meurtre tout court?

Aussi M. Prendra-t-il le risque de laisser un juge d'instruction poursuivre des militaires qui ont agi sur ordre? Des militaires qui, sans nul doute, ne se laisseront pas faire? Autorisera-t-il la levée, pour la justice française, du secret défense? Un fidèle de M. Mitterrand Ni le 3 juillet à Quimper Finistère. Chartes Hernu a appartenu aux Chantiers de jeu- nesse groupe 7 f, qui furent créés en juillet sous le gouverne- ment du maréchal Pétain.

Dissous mixa minceur legging avis utilisateurles Chantiers de jeunesse furent aussi une pépinière de jeunes résistants : M.

Hernu a. Après la guerre, il collabore au Patriote de Lyon, puis au Démo- crate de Lyon, et il milite aux Jeunesses radicales et radicales- socialistes du Rhône.

En Entre-temps, M. Hernu déve- loppe ses activités politiques. De à Candidat battu aux élections lé- gislatives de Hemu est appelé, en Avec M.

Mitterrand, en Au PS. Il devient délégué général de la Fé- dération nationale des élus socia- listes et républicains et fonde, en En mars Hemu est élu maire de Villeurbanne Rhône et devient, en marsdéputé so- cialiste de Rhône, membre de la commission de la défense et des forces années à l'Assemblée natio- nale.

Il est. Le 23 maiil est nommé minis- tre de la défense et le restera sans interruption, dans les différents gouvernements de MM.

Pierre Mauroy et Laurent Fabius. Il a conservé, en outre, la mairie de Villeurbanne. Hemu est Fauteur de nom- breux ouvrages, parmi lesquels la Colère usurpée JI. Priorité à gauche 1 Soldat-Citoyen Chroniques d'attente Nous, les grands Pierre Lacoste s'engage dans la marine en mai Après plusieurs séjours à bord de bâtiments de guerre, i!

En novembre Nommé en adjoint au chef du cabinet militaire de M. Yvon Bourges, ministre de ta défense. En octobre Raymond Barre, et H est promu vice-amiral en décembre En septembre Aussi faut-il rappeler les conclusions de F enquête du Monde sur Patientât contre le Rainbow-Warrior. Le point de départ : un ordre, après ks pressions de la Direction des centres d'essais nucléaires DICERNqui, le 1" mars, rédame au ministre de la défense une intervention de la DGSE, jugée par trop indolente, contre Grees- peace.

Quel est alors Tordre donné, dont Ton connaît le point de départ? Bernard Tricot lors de son enquête. De même, la DGSE a coulé, endans k port de Gênes, un navire libyen se livrant au trafic d'armes. L'opération impliquera une quin- zaine d'agents et coûtera entre 2 à 3 millions de francs, au bas mot. Première équipe : VOuvéa. Ils sont chargés de la logistique, de l'apport du matériel nécessaire au sabotage en Nouvelle- Zélande. Ils servent aussi d'intermédiaire avec la troisième équipe, chargée du sabotage lui-même : un capitaine et un sergent-chef de J'équipe de nageurs de combat d'Aspretto.

Ceux-ci coulent le bateau et repar- tent comme ils sont venus, par avion, sans être repérés. L'opération étant prévue — comme à l'instruction mili- taire - dans les moindres détails, y participe aussi une quatrième équipe, placée en réserve en Austra- lie et pouvant, en cas de coup dur, récupérer rapidement les agents en difficulté à Auckland. II y a encore ceux qui. Il y a enfin, et surtout, le coordonna- teur de l'opération, le commandant Louis- Pierre Dillais.

Compte-tours électronique, vitres électriques, rétroviseur droit, indicateur de maintenance; avec de tels équipements, et à partir de BMW va faire des envieux. St-Louis - Porte de l'Ouest américain. Washington pour la Maison Blanche. Pierre Wet- senhom RPR, député sortant et se réserve de conduire ta liste régionale. EDe se divise sur l'at- tribution des places suivantes.

Le comité départemental du CDS exige que deux des siens dont M. Fuchs, député sortant figurant en deuxième et en troi- sième position. Le maire de Mulhouse, M. Joseph Kfïfa PSDne l'entend pas de cette oreille et menace de constituer sa propre esta. Profitant de la venue dans sa ville de M. Jean- Claude Gaudin, président du groupe de l'UDF à r Assemblée nationale, il a expliqué qu'il sou- haitait occuper une place qui f correspond 9 au poids politi- que.

André Durr. Daniel Hoeffel et Marcel Rudloff, sénateurs, qui président l'un le conseil général, l'autre le conseil régional, dé- fendent le principe de la liste d'union, s L'union, disent-ils, a une réalité concrète dans le dé- partement. Elle caractérise la gestion du conseil général, du conseil régional et des grandes vêles. O serait inopportun d'y mettre fin maintenant. Adrien Zelier, Jean-Marie Caro et Emile Koehl, députés, défendent, eux, le principe des listes séparées au nom de l'effi- cacité.

Albert Chaubard et Jean- Michel Betorgay. Elle s'est pro- noncée, à une forte majorité, en faveur de ce dernier, La ratifica- tion de ce choix par les sections semble acquise. Elle posera da- vantage de problèmes aux ins- tances nationales du PS. BeJorgey ont provoqué l'irritation. CameJ Àdjina, vingt-neuf ans. Mar- tin Mafvy, secrétaire d'Etat à l'énergie et mare de Figea c. Bernard Charles, vice-president du MRG, conduira la liste de son parti. Le Lot, qui compte actuelle- ment deux députés dé gauche : MM.

Edmond Massaud. Malyy, et Bernard Charles, ne devrait en retrouver qu'un seul à l'issue du scrutai de mars Bruno Chauvière. Or, plus un régime est alléchant, moins il fonctionnera. Si vous souhaitez mincir rapidementsachez que les kilos, eux aussi reviendront aussi vite. Par conséquent, si vous voulez retrouver la ligne, ne vous laissez pas berner par les régimes express et prenez votre temps.

A lire également : Faut-il se peser tous les jours pour maigrir? En 7 jours, vous pouvez viser une perte de poids comprise entre grammes et 1 kilo. Perdre 3 kilo en 1 mois ou 1 kg en 1 semaine est réalisable. Cette fourchette est correcte et sans risque sur la santé. Perdre 1 kilo de manière hebdomadaire reviendra à mincir efficacement puisque ce sera 12 kg de perdu en 3 mois.

En vous orientant sur des efforts de type HIIT si possible… Sur 7 jours, vous pourrez planifier 4 séances de sport max. Ceci vous laissera 1 jour de repos entre chaque entraînement. Si vous souhaitez maigrir en 1 semaine, votre alimentation sera bien évidemment à surveiller de près. Nul besoin de pilules minceur telles que les bruleurs de graisse ou les fameux produits XLS Medicalde jeûner pendant une semaine, ou de programmes minceur express. En 1 semaine, pas de temps à perdre.

On modifie ses habitudes dès le lundi matin, au petit déjeuner. Moins de pains, moins de confitures, moins de sucres. Du coup, plus de fruits, de thé vert et de fromage blanc.

Durant votre journée, attention aux grignotages. A 10h et 16h, remplacez les barres chocolatées par des fruits et ce sera kcal en moins! Cette semaine minceur ne devra pas être vécu comme un calvaire. Si dès le 1 er jour vous mettez au placard toutes vos envies, nul doute que le naturel reviendra au galop très rapidement. Pour perdre des kilos sur 7 jours, il convient donc de revoir son petit déjeuner et ses collations.